Les jeux manipulatifs des parents-sépatareurs des enfants

 

Bien qu’il soit stipulé par les conventions et les droits que les enfants des parents divorcés aient le droit à un contact sans empechement avec le parent avec lequel ils ne vivent pas, le parent-séparateur, avant meme de psysiquement séparer les enfants de l’autre parent, fait tout pour dire du mauvais sur l’autre parent et de les faire éloigner de celui-ci.

Stanimir Ilić, le père de Milena et Nevena Ilić, à partir du divorce, a fait tout son possible pour empecher le contact des filles avec leur mère. Parmi l’autre, d’après la Décision relative aux rendez-vous et contacts, il a été prévu que les filles passent le mois de juillet avec leur mère. En l’an 2012, au mois de juillet , les filles étaient avec leur mère à Konjic et pour gacher la paisibilité de cette rencontre, le père a engagé une personne, se nommant Ljiljana S. Vasković, à déclarer etre harcelée par téléphone, précisement par Sanja, la mère des enfants et, par conséquent, lorsque les enfants étaient avec leur mère, a provoquée 4 fois la venue des agents de Police pour la questionner sur cet harcèllement immaginaire. La Police a présenté à Sanja Sukara le nom de la personne avoir déclarée etre harcelée, s’agissant de Ljiljana S. Vasković, et voilà que l’histoire sur ce complot se démontre et les mots houeux commencent à se dévoiler.

La mère, Sanja Sukara, ne connait pas cette personne, mais le père des filles la connnait bien, et en voici la preuve:

 

CENTRE D'ASSISTANCE SOCIALE DE DOBOJ Messieurs, répecté et éstimés, Notre Association et le Centre de Coordination (voir l'entete) s'adresse à vous concernant notre vice-président et président d'honneur, Monsieur Stanimir Ilić de Doboj.  Nos organisations sont des organisations gouvernementales et leur oeuvre est en accord avec les lois en vigueur et nos status réspectifs. Monsieur Stanimir Ilić de Doboj, né le 29 mai 1960 à Rujnica, de père Dragoljub et de mère Bosiljka Ilić, No de carte d'identitée: ______, valable à ce jour, delivrée le 8 mai 2012, No. du dossier d'Etat Civil: _______, et le membre réspectable et d'honneur de nos organisations, et vu les mérites, a obtenu les places du vice-président et president d'honneur de nos organisations en République de Serbie. Avans d'entrer dans nos organisations, l'estimé Monsieur Ilić a été 17 ans soldat des troupes des Nations Unies et, de meme, comme membre de la Legion Etrangère, a séjourné dans tous les continents, comme soldat très réspecté et courageux, participant dans des missions humanitaires partout dans le monde. Avant d'entrer dans nos organisations, Monsieur Ilić a été soumis aux verifications des services de la Sécurité nationale (DB),des Services Contre-renseignements (KOS), des services de Renseignement de l'Armee (VBA) et de l'Agence des Informations de Sécurité (BIA) de la République de Serbie.Toutes ces verifications se sont avérées positives, avec la conclusion que son passé est propre et qu'il s'agit de la personne méritant sa place dans nos organisations honnetes. Monsieur Stanimir Ilić, lors d'une réunion, nous a demandé de lui accorder notre aide. Il a décrit le problème qu'il a avec son ex-épouse et nous a presenté la documentation qui a été soumise lors du procès avec la nomée Madame Sanja Sukara Ilić. Tres éstimées Messieurs, 	Nous vous prions le plus sincèrement possible, au nom de nos organisations, d'aider Monsieur Ilić, de manière a lui donner votre soutien pour protéger ses droits et les droits de ses filles mineures, Milena et Nevena Ilić. Nous vous prions d'avoir la compréhension pour lui, car son ex-épouse lui faisait de grands problèmes, provoquant meme une fois son absence à l'Assemblée car elle a sisit contre lui l'arme à feu, qu'elle possède illégalement. Protégez ses droits civils. 	En ésperant que notre demande aurait une suite favorable, nous vous remercions d'avance vour votre compréhension. 	Réspectieusement 																										 	  Signé:  											Président  Capitaine de la Première Classe							              ingénieur Ljiljana S. Vasković                      									(Sceau)

Association des Déscentents des guerre de Serbie de 1912 à 1920 Centre de coodination avec la Police, l’Armée, PR et Médias de la République de Serbie No: officiel Date: Lundi, le 25 juin 2012                                                                             CENTRE D’ASSISTANCE SOCIALE DE DOBOJ
Messieurs, répecté et éstimés,
Notre Association et le Centre de Coordination (voir l’entete) s’adresse à vous concernant notre vice-président et président d’honneur, Monsieur Stanimir Ilić de Doboj.
Nos organisations sont des organisations gouvernementales et leur oeuvre est en accord avec les lois en vigueur et nos status réspectifs. Monsieur Stanimir Ilić de Doboj, né le 29 mai 1960 à Rujnica, de père Dragoljub et de mère Bosiljka Ilić, No de carte d’identitée: ______, valable à ce jour, delivrée le 8 mai 2012, No. du dossier d’Etat Civil: _______, et le membre réspectable et d’honneur de nos organisations, et vu les mérites, a obtenu les places du vice-président et president d’honneur de nos organisations en République de Serbie.
Avans d’entrer dans nos organisations, l’estimé Monsieur Ilić a été 17 ans soldat des troupes des Nations Unies et, de meme, comme membre de la Legion Etrangère, a séjourné dans tous les continents, comme soldat très réspecté et courageux, participant dans des missions humanitaires partout dans le monde. Avant d’entrer dans nos organisations, Monsieur Ilić a été soumis aux verifications des services de la Sécurité nationale (DB),des Services Contre-renseignements (KOS), des services de Renseignement de l’Armee (VBA) et de l’Agence des Informations de Sécurité (BIA) de la République de Serbie.Toutes ces verifications se sont avérées positives, avec la conclusion que son passé est propre et qu’il s’agit de la personne méritant sa place dans nos organisations honnetes.
Monsieur Stanimir Ilić, lors d’une réunion, nous a demandé de lui accorder notre aide. Il a décrit le problème qu’il a avec son ex-épouse et nous a presenté la documentation qui a été soumise lors du procès avec la nomée Madame Sanja Sukara Ilić.
Tres éstimées Messieurs,
Nous vous prions le plus sincèrement possible, au nom de nos organisations, d’aider Monsieur Ilić, de manière a lui donner votre soutien pour protéger ses droits et les droits de ses filles mineures, Milena et Nevena Ilić. Nous vous prions d’avoir la compréhension pour lui, car son ex-épouse lui faisait de grands problèmes, provoquant meme une fois son absence à l’Assemblée car elle a sisit contre lui l’arme à feu, qu’elle possède illégalement. Protégez ses droits civils.
En ésperant que notre demande aurait une suite favorable, nous vous remercions d’avance vour votre compréhension.
Réspectieusement
Signé:
Président
Capitaine de la Première Classe ingénieur Ljiljana S. Vasković (Sceau)

 

 

Donc, l’Association des combatants de la Grande Guerre 1912-1920 a envoyée une lettre sur les harcelements imaginaires? Le capitaine et les autres fonctionnaires de cette Assiciation et les autres militaires, n’ont-ils pas d’autres taches plus importantes que d’imaginer des actes par lesquels ils vont empecher les contacts d’une mère avec ses propres enfants? Ou bien, s’agit-il d’une présentation malhonnete du document, portant l’entete et le sceau de ladite Association?
Nous soulignons que ce document a été envoyé directement au Centre d’Assistance Sociale à Doboj, qui l’a fait transmettre au Centre de Brcko, celui-la, à la mère Sanja Sukara. Il est clair qu’il a été écrit au mois de juin 2012 et n’ayant pas d’effet prévu par l’envoyeur, alors on a entrepris d’autres accusations – les coups de téléphone imaginaires. La mère, Sanja Sukara a déclaré à la Police qu’elle n’a fait aucun coup de téléphone envers cette personne, qu’elle ne la connait meme pas et a demandé à la Police d’entreprendre des mesures officielles pour obtenir la liste des appels téléphoniques, comportants tous les appels provenant de son numéro de telephone et, de meme, elle a demandé à la Police, comme suite à cete situation, d’entreprendre des mesures légales contre les fausses déclarations. Envers elle meme, AUCUNE PROCEDURE NI DECLARATION n’a pas été entamée.
Apres ladite visite de la Police, les filles ont demande à leur mere: “ Maman, est-ce que tu connais cette Lili?” La mère a répondu que non, et les filles ont ensuite demandé à leur mère: “Alors, pourquoi elle dit qu’elle ne t’aime pas et que tu l’enerves puisque tu ne la connais pas?” Voici donc, les filles connaissent cette dame, leur père les a émenées chez elle, en Serbie, ou ladite personne vit, elles ont donc été contraintes à écouter les mauvais commentaires de leur père contre leur propre mère, exprimées devant cette personne qui leur est étrangère.
Pourquoi les filles mennent-elles la pareille vie, subissant des pareils traumatismes, est-ce que c’est la manière de les maltaiter, quel est leur mérite d’etre confiées à la personne qui le les respecte poit et qui ne tient aucunement compte de leurs sentiments?
Sauvez Milena et Nevena, vous les personnes et institutions résponsables, c’est grace a vous qu’elles se trouvent dans la pareille situation, personne ne connait ni où se trouvent-elles, ni comment vont-elles, elles soufrent le plus dans cete situation. Votre devoir est d’assurer leurs droits et de veiller sur elles-memes!!!

Facebook stranica: Traže se djevojčice Nevena i Milena Ilić – Sukara
Twitter: NevenaiMilena
Google+: Nevena Milena
Mail: nevenaimilena@gmail.com
Majka Sanja: sanja.sukara@gmail.com

Oglasi