L’adresse du domicile en France – est-ce-que Nevena et Milena se trouvent réelement là-bas?

 

Voilà déjà 21 mois passés depuis que les filles soyent sans auncun contact avec leur mère. Personne ne sait comment se sentent-elles, est-ce-que’elles sont vivantes, vont-elles à l’école, est-ce-qu’elles ont faim ou pas, ont-elles de quoi pour s’habiller, est-ce-qu’il existe la personne qui s’occupe d’elles ou sont-elles tombées dans des mains des personnes exérçant des affaires douteuses.

Depuis qu’elles ont été kidnappées, voici passés presque deux ans, personne de services compétents et résponsables n’a pas trouvé opportun d’informer leur mère du bien-etre de ses filles, les empechant meme d’avoir le contact avec leur mère, malgré ce qu’elle meme AIT le contact, légalement assuré avec les enfants. Durant toute cette période il y a eu des correspondances entre la mère, le Ministère de la justice de Bosnie et Hercegovine et le Ministère français pour la Justice. Dans tous ces documents personne des autoritées compétentes n’a jamais déclaré que les enfants vont bien. JAMAIS!

Les courriers échangés sont relatifs à ce que la mère doit présenter, pour la troisième fois, la demande officielle pour rétablir le contact avec les enfants, bien que cela soit déjà légalement assuré et bien que le contact soit garanti par la Convention internationale. On attend le début du proces relatif à cette meme question, mais est-ce-que une mère ne peut avoir déjà le contact avec les enfants qu’elle a faites naitre. Quand cela sera fait – on ne sait pas, tout celà se déloule très lentement, terriblement lentement. Il faut attendre des mois pour obtenir une réponse des autoritées françaises, les enfants grandissent entretemps, si elles sont vivantes, elles grandissent dans des conditions qui sait quelles. Il suffit seulement de savoir qu’elles grandissent auprès d’une personne dont on sait qu’elle est capable de priver les enfants de leur mère, comme une revanche et par jalousie. Cette personne ne pense pas aux enfants, elle ne pense nullement, elle ne pense qu’à elle meme…

Entretemps, il a été demandé aux autoritées compétentes françaises de procurer l’adresse où se trouvent les enfants – ce qui est nécessaire pour pouvoir entamer le procès judiciaire et on a du attendre cette information presque pout le temps passé. Lorseque l’adresse est finalement arrivée, il a été confirmé que les enfants sont à Tarbès, mais par ladite information IL N’A PAS ETE CONFIRME si elles se trouvent véritablement à cette meme adresse. C’est a dire, depuis leur disparution jusqu’à présent, elles ont pu déménager maintes fois. Personne ne controle çelà, peut-etre elles ne sont meme plus en France, elles peuvent etre qui sait où!

Pourquoi cette adresse a été si longuement cachée à la mère? Est-ce-que c’est un secret, pourquoi est-elle le secret pour la mere de ces filles? Qui-st-ce qui protège le père de ces filles, lequel a déjà été condamné par le Tribunal de Bosnie et Hercegovine à une peine conditionnelle pour empechement du contact entre les enfants et leur mère et qui a réitéré le meme acte, ce que veut dire – qu’il protège la parsonne qui est, à la lettre, un criminel? Et la question qui se pose logiquement après tout celà est celle: est-ce-que les enfants sont le paravent pour certains actes et qui sait quels actes, pour que la mère soit privée de tout contact avec ses enfants?

Est-ce-que les autoritées de Bosnie et Hercegovine ont entrepris des mesures nécessaires pour assurer la protection d’une ressortissante de Bosnie et Hercegovine, et des enfants qui ont pareillemenet la nationalité de Bosnie et Hercegovine? S’il existe de calomnies (car il existe une déclaration MENSONGERE du père, Stanimir Ilić, que la mère ou une personne de sa famille ou ses amis le menaçaient), relatif à un cotoyen de Bosnie et Hercegovine, qui-est-ce qui empeche la réalisation de la Décision du Tribunal de District Brčko, ç’est alors au Ministère de Justice de Bosnie et Hercegovine de vérifier, par l’intermédiaire de son Ambassade en France, ce qui se passe, de réagir et d’informer sa citoyenne de la situation et de lui communiquer les demarches futures qu’il faudrait entreprendre pour assurer la protection des DROITS de la mère et de ces enfants.

Si vous-vous poses la question comment se fait-il qu’il soit protégé, à part ce que c’est un mensonge et qu’un legionnaire aguerri et de meme, un soi disant homme ait peur d’une femme, il est trout à fait inoportun que cette déclaration suffisse aux autoritées en France pour le proteger si fortement. D’ailleurs, si la mère Sanja, qui est par la déclaration de son ex-époux, déjà nommée comme dangereuse et si cela ait été accepté, pur et simple, çelà veut-il dire, par exemple, que la grande-mère maternelle Slobodanka, agée de 80 ans, soit aussi une personne dangereuse, vu le fait que le contacs avec ses petits-enfants lui est de meme empeche? Est-ce-que les cousins de Nevena et Milena, enfants mineurs, sont-ils dangereux, ainsi que les autres membres de la famille maternelle?

Pour terminer – comment une simple déclaration (meme écrite) contenant l’information sur l’état réel des filles, avec qui elles vivent et comment elles vivent, peut-elle nuire à la sécurité? Est-ce-qu’en France il y a une personne qui est préoccupée par l’état de ces filles, y a-t-il des institutions où travaillent des personnes raisonnables qui verifieraient comment ces filles se portent-elles et en informera leur mère?

Si l’on pense que les enfants, quels que soitent-ils, sont uniquement des objets perdus et que l’on les oubliera, il se trompe pleinement. Il y a des personnes qui aiment les enfants, et beaucoup parmi nous aimons Milena et Nevena, nous le les avons pas oubliées et malgré le mauvais jeu de toutes ces personnes qui empechent leur développement psychique et physique normal, nous viendrons les trouver, plus tot ou plus tard et c’est à la conscience de tous ces bureaucrates impitoyables que vont peser tous les propos de ce qu’elle ont survécu dans le monde où l’on se vente de la protection enfantine.

MILENA ET NEVENA, NOUS VOUS AIMONS ET NOUS LUTTERONS POUR VOUS, NOUS NE RENONCERONS PAS!

Facebook: Traže se djevojčice Nevena i Milena Ilić – Sukara
Twitter: NevenaiMilena
Google+: Nevena Milena

Oglasi