Voici comment la mère Sanja a-t-elle réussi de voir une de ses filles, Nevena

 

On était nombreux qui esperions, mais personne ne s’attendait à ce que la mère Sanja Sukara, après 27 mois, réussisse à voir ses filles Nevena et Milena. Et meme, il en aurait fallu de peu, vu que le père  s’impliquait de toutes ses forces, de meme manière que toutes ces années déjà pour l’empecher. Il est très important de savoir que le fait d’avoir reussie  à voir Nevena, que pour cinq minutes, n’était pas fait de force, ni contre les décisions preéalables , vu que Sanja n’a pas d’interdiction de contact avec les enfants, le droit parental ne lui est pas refusé et, de meme, elle a gardé tous les droits légaux de voir  les enfants, malgré tout le contraire, comme le déclare le père des enfants. Quelles sont les raisons pour lesquelles ces rencontres, prévues par les Décisions, sont-elles empechées, c’est une autre histoire qui nous est bien connue. Mais, en France il sera bientot délibéré le mode des rencontres des filles avec leur mère et nous attendons que le Tribunal d’Affaires Familiales de Tarbes (TAF) décide  dans le meilleur intéret des enfants, ainsi que nous attendons que l’Etat français fasse tout pour que le père respecte ce Jugement. Comment tout sera décidé, nous le verons et, en attendant, la mère Sanja a décrit, par ses propres paroles, comment a-t-elle reussi à voir une se ses filles – Nevena:

 
„Dans ma lutte pour les enfants, qui dure LONGTEMPS, voici la SEPTIEME annee, il y a – MOI, LES ENFANTS, MON  EX-EPOUX,  mon EQUIPE, l’équipe de l’autre partie, des participants actifs, des participants passifs, le public silencieux et le public bruyant et des institutions.
 
Il y a de ceux qui connaissent cette hostoire dès le début, qui dure de l’an 2003 et ce sont les membres du Forum BK- relatif aux chens. Pour ceux qui se sont approchés récemment et qui pensent que cette lutte n’a MALHEURESEMENT commençé  que par l’émission à la TV, je donne cette remarque: la procédure du divorce a été entammée en 2009 et est officiellement terminée en 2011, les problèmes dans les rencontres avec les enfants sont survennus dès le début du divorce et durent à ce jour meme. Cela veut dire que ce problème n’est pas du tout d’aujourd’hui.
 
Mon ex-époux a DISPARUavec les enfants  vers  la fin de 2013 et mes recherches pour avoir son adresse, par l’intermédiaire des ministères de Bosnie et Hercegovine et ceux de la France ont durées deux ans! J’ai obtenu la confirmation officielle de son adresse à Tarbes et il a fallu deux années pour pouvoir ouvrier la première séance du TAF, au mois de mars de 2015. Cela veut dire –  que depuis la disparution des enfants se sont écoulées deux années et l’EQUIPE a fait tout son mieux pour entammer ce procès. Après la séance du TAF, en mars 2015, la procédure de délibérer le Jugement – sur le mode de rencontres avec les enfants a été remise à deux reprises et une nouvelle séance a été fixée pour le 23 juin 2015, de nouveau devant le TAF de Tarbes. D’après les paroles de Madame le Juge, le Jugement devrait etre prononcé  le 20 juillet 2015.
 
Je  N’AI  PAS  NI  VU  NI  ENTENDU une seule parole de mes enfants pour plus de 27 mois, cela veut dire du 26 mars 2013 au 29 juin 2015, lorsque j’ai vu Nevena, dans son école à Tarbes. Je N’AI  PAS  ENCORE  NI  VU  NI ENTENDU  MILENA. Son année scolaire est terminée une semaine avant, mais les deux derniers jours, elle n’était pas présente aux cours, avec l’excuse du père – sa tente arrive de Bosnie avec ses deux cousinnes – et c’est pour cette raison qu’ elle ne sera pas présente à son école. Jeudi, le 25 juin 2015, dans la matinnée,  je me suis presentée à l’école de Nevena, pour la voir, vu que JE N’AI PAS  L’INTERDICTION  DE CONTACTS AVEC LES ENFANTS, COMME L’AVAIT  DIT  A  TOUS  LEUR PERE; J’AI  TOUT  LE  DROIT  LEGAL  DE VOIR  MES  ENFANTS,  mais le Directeur de l’école de Nevena ne m’a pas permis de la voir, ce  jeudi matin. Je lui ai dit d’appeller tout de suite mon avocat  ( je lui ai donné ses coordonnées) et l’avocat a confirmé mes paroles. Mais, l’après-midi de ce meme jour, lorsque j’ai téléphoné au Directeur de l’ecole, le père n’a pas amené Nevena à l’école. Ni demain, Venredi. Je perdais l’espoir que durant mon deuxième séjour à Tarbes je ne pourrais pas voir mes filles. Le père s’efforce de me soumettre à la situation de me cacher pour voir clandestinement mes enfants. JE NE VEUX PAS CACHER MON CONTACT AVEC MES ENFANTS,  CAR J’EN AI  LE DROIT LEGAL ! Il serait plus raisonnable que le père arretat les actes de violence de manière à contraindre les enfants et moi-meme de vivre en peur de lui et de ses réactions – „Le père se fachera si les enfants voient la mère, ou bien que la mère voit les enfants…“
 
Le lundi matin, lorsque je devais prendre le train pour Paris, je me suis de nouveau présentée à l’école de Nevena. J’ai frappé à la porte du bureau du Directeur, lui ai dit bonjour et lui ai demandé est-ce-que Nevena est à l’école. Il m’a répondu: Je ne sais pas. Mais, si elle y est, je ne pourrais par Vous aider à la voir. J’ai  demandéPourquoi ? J’ai tout le droit légal pour voir mes enfants. Il a dit: Attendez!“ et il est sorti du bureau.  J’étais assise dans ce bureau, je regardais le sol, craignant de lever mon regard, en écoutant les pas qui s’éloignaient et,  un peu plus tard, j’ai  entendu  les pas de deux personnes qui s’approchaient. Je n’avais pas encore le courage de lever mon regard et de regarder par  la fenetre, qui était derière mes épaules. La porte s’est ouverte, j’étais encore assise sur la chaise et fixais le sol et, ensuite, j’ai vu le bout de basquette roses. J’ai levé  mon regard et vu une GRANDE FILLE devant moi – Nevena. Nevena a crié: MAMAN!!!“, a couru vers moi, s’est assise sur mes genoux et je lui ai dit: MA DOUCE,  MA DOUCE, TU ME MANQUAIS BEACOUP .“ Le Directeur était probablement là, devant nous, mais je ne sais pas, j’ai oublié tout autour de moi lorsque j’ai vu Nevena. Elle a pris mon visage entre ses mains, m’ambrassait sans cesse, en me disant: Je t’aime, je t’aime…“ les larmes ont commencé à couler et vite, j’ai réalisé que Nevena se mettera elle aussi à pleurer, j’ai avalé toute ma douleur qui se confondait avec de la joie et me suis mise et à rire et à pleurer, en repettant: Ma douce, maman t’aime très fort,  je t’aime beaucoup. A un certain moment  je l’ai regardée et lui ai demandée: Est-ce-que tu me comprends?“ et elle m’a répondu,  avec un accent français très fort: Je te comprends, mais je parle mal.“ De suite, j’ai pensé – il veut qu’elle  oublient totalement la LANGUE MATERNNELLE! Je n’ai pas dit ces paroles à haute voix et j’ai continué: Ce n’est pas important, l’important est que tu me comprends, c’est maman qui parlera.“  Nevena s’est mise à  rire et à continuer de m’embrasser – je me suis rappelée des déclarations du père et de son avocat devant le Tribunal de Bosnie et Hercegovine: Les enfants ne veulent pas voir leur mère;  la mere terrorise les enfants; les enfants ont peur de leur mère, j’ai pris de mon sac le téléphone portable et prié le Directeur de prendre deux photos. C’est moi qui ai pris la troisième.
 
Je n’ai pas posé à Nevena beaucoup de questions, j’ai appelé  ma mère (la grand-mère de Nevena, qui a 82 ans) en craignant , en meme temps, que ma propre mère n’ait pas de conséquences à cause de ces grandes émotions.  J’ai demandé des nouvelles de Milena et à ce moment, le Directeur a dit qu’il est temps pour qu’elle rentre dans sa classe. Je lui ai dit de transmettre à Milena que je l’aime fort;  que maman viendra vite et que bientot tout sera normalisé; qu’il faut qu’elles s’aiment et qu’il n’y a pas de raison qu’elle aient peur.  Elle m’a regrdée et m’ambrassée sur le visage. Je l’ai racompagnée  jusqu’à la sortie du bureau. Lui ai donné encore un baiser et lui ai dit, en français: Je t’aime infiniment. Elle m’a répondu:Moi aussi.“
Le Directeur était à la sortie, sur les éscaliers. Je lui ai dit.“Merçi!“  Il m’a répondu qu’il: devait dire au père que je suis venu e. J’ai dit.Naturellement, Vous allez le dire et il faut qu’il le sache, lui et tous les autres, puisque je ne fais rien d’iléga l. Il a rajouté: Le père ne sera pas content d’entendre que Vous etiez . Je ne pouvais plus me contenir, je lui ai répondu, simplement: Je m’en fous!“ Ensuite, j’ai rajouté: Merçi et veillez bien sur cette enfant.“
 
Bien que cette rencontre de quelques minutes,  de moi comme mère et de ma filles Nevena, après 27 mois, puisse sembler victorieuse, du point de vue légal – RIEN n’est encore fini. Pourquoi?  Parceque le droit des enfants pour contacter et voir leur mère ne sont pas encore réalisés,  il  existe encore ceci – le père va se facher.“
 
Nous attendons le Jugement, qui serait dans le meilleur intéret des enfants; de meme nous attendons que les institutions entreprennent les mesures pour que le père réspecte ce Jugement, qu’elles fassent  tout pour que le contact des enfants avec leur mère soit suivi comme le précise ce Jugement.
Et nous? Nous  continuerons, ce n’est qu’une simple marche sur l’éscalier, mais aussi une très grande  – la vérité est finallement arrivée aux enfants, mais ce n’est pas la fin, loin de celà. Le droit de ces enfants et de cette mère ont été sévèrement violés et malheureusement ce n’est pas un cas isolé. Il y a de nombreux se trouvant dans cette meme situation, qu’il s’agisse des pères ou des mères – qui renoncent simplement, car il est pénible de lutter seul contre les institutions qui ne font presque rien et qu’il y a peu de ceux qui sauraient donner un vrai conseil – où, comment et de quelle manière il faut agir. C’est pourqoi nous écrivons tout celà; ce n’est pas uniquement  pour que la vérité sur la violation  des droits de ces enfants soit entendue, mais aussi pour aider les autres se trouvant  dans des situations pareilles. Nous avons l’intention de présenter ce problème devant le public pour que les institutions compétentes voient leurs ommissions et fautes et que les lois soient apportées qui protegeraient  le droit des enfants au contact avec leurs deux parents. Pour celà, merçi à vous tous qui aidez,  de quelle que soit la manière, pour amener à ce changement ! Merçi, au nom de tous les enfants!
Oglasi