Voici comment la mère Sanja a-t-elle réussi de voir une de ses filles, Nevena

 

On était nombreux qui esperions, mais personne ne s’attendait à ce que la mère Sanja Sukara, après 27 mois, réussisse à voir ses filles Nevena et Milena. Et meme, il en aurait fallu de peu, vu que le père  s’impliquait de toutes ses forces, de meme manière que toutes ces années déjà pour l’empecher. Il est très important de savoir que le fait d’avoir reussie  à voir Nevena, que pour cinq minutes, n’était pas fait de force, ni contre les décisions preéalables , vu que Sanja n’a pas d’interdiction de contact avec les enfants, le droit parental ne lui est pas refusé et, de meme, elle a gardé tous les droits légaux de voir  les enfants, malgré tout le contraire, comme le déclare le père des enfants. Quelles sont les raisons pour lesquelles ces rencontres, prévues par les Décisions, sont-elles empechées, c’est une autre histoire qui nous est bien connue. Mais, en France il sera bientot délibéré le mode des rencontres des filles avec leur mère et nous attendons que le Tribunal d’Affaires Familiales de Tarbes (TAF) décide  dans le meilleur intéret des enfants, ainsi que nous attendons que l’Etat français fasse tout pour que le père respecte ce Jugement. Comment tout sera décidé, nous le verons et, en attendant, la mère Sanja a décrit, par ses propres paroles, comment a-t-elle reussi à voir une se ses filles – Nevena:

Nastavi čitati

Oglasi

LES DETAILS DE L’AUDIENCE TENUE LE 23 JUIN 2015 DEVANS LE TRIBUNAL D’AFFAIRES FAMILIALES A TARBES

 

Après 27 mois déjà passés que la mère Sanja Sukara et ses filles Milena et Nevena restent sans aucun contact, à cause de l’interdiction du père, l’audience devant le Tribunal d’Affaires familiales (TAF) a été tenue le 23 juin 2015. Le TAF devrait délibérer vers le 20 juillet 2015. La mère a, encore une fois, du faire le trajet de 4000 kilometres, en ésperant qu’il lui serait finallement permis de voir ses enfants. Mais, malheureusement, cela reste sans aucun resultat.

Voici les propos de la mère, Sanja: Nastavi čitati

Qu’est-ce-que pourraient raconter Milena et Nevena?

 

Le père Stanimir Ilić, qui a émenne les filles contre leur volonté en France, leur a interdit d’avoir tout contact avec leur mère. La question qui se pose est celle: „qu’est-ce-que pourraient raconter les filles à leur mère, dont le père ait, il est évident, très peur?“ Nastavi čitati

L’adresse du domicile en France – est-ce-que Nevena et Milena se trouvent réelement là-bas?

 

Voilà déjà 21 mois passés depuis que les filles soyent sans auncun contact avec leur mère. Personne ne sait comment se sentent-elles, est-ce-que’elles sont vivantes, vont-elles à l’école, est-ce-qu’elles ont faim ou pas, ont-elles de quoi pour s’habiller, est-ce-qu’il existe la personne qui s’occupe d’elles ou sont-elles tombées dans des mains des personnes exérçant des affaires douteuses. Nastavi čitati

Obavijest o lažnoj mail adresi koja ne pripada majci Sanji Sukari

 

Obavijest za sve prijatelje, poznanike i suradnike majke Sanje Sukare, malverzacijama i podmetanjima nikada kraja – ukoliko ste ikada primili mail s adrese sanja.sukara@YAHOO.COM, ta mail adresa nije nikada bila Sanjina, niti je sada!

Ispod Sanjine poruke na tri jezika, pogledajte komentar upućen s lažnog profila u kojem se navodi da je osoba koja se lažno predstavlja primala poruke s te adrese koja nije Sanjina. Nastavi čitati

Les jeux manipulatifs des parents-sépatareurs des enfants

 

Bien qu’il soit stipulé par les conventions et les droits que les enfants des parents divorcés aient le droit à un contact sans empechement avec le parent avec lequel ils ne vivent pas, le parent-séparateur, avant meme de psysiquement séparer les enfants de l’autre parent, fait tout pour dire du mauvais sur l’autre parent et de les faire éloigner de celui-ci.

Stanimir Ilić, le père de Milena et Nevena Ilić, à partir du divorce, a fait tout son possible pour empecher le contact des filles avec leur mère. Parmi l’autre, d’après la Décision relative aux rendez-vous et contacts, il a été prévu que les filles passent le mois de juillet avec leur mère. En l’an 2012, au mois de juillet , les filles étaient avec leur mère à Konjic et pour gacher la paisibilité de cette rencontre, le père a engagé une personne, se nommant Ljiljana S. Vasković, à déclarer etre harcelée par téléphone, précisement par Sanja, la mère des enfants et, par conséquent, lorsque les enfants étaient avec leur mère, a provoquée 4 fois la venue des agents de Police pour la questionner sur cet harcèllement immaginaire. La Police a présenté à Sanja Sukara le nom de la personne avoir déclarée etre harcelée, s’agissant de Ljiljana S. Vasković, et voilà que l’histoire sur ce complot se démontre et les mots houeux commencent à se dévoiler.

La mère, Sanja Sukara, ne connait pas cette personne, mais le père des filles la connnait bien, et en voici la preuve: Nastavi čitati

EST-CE-QUE LES SENTIMENTS DES ENFANTS SONT IMPORTANTS?

 

Pour toutes personnes adultes, se trouvants dans des positions qui leur donnent les possibilités de décider des sorts des enfants, pour leur demander où est leur responsabilité:
D’après les donées basées sur celles des autorités policières et douanières de Bosnie  et Hercegovine, Milena avait 9 ans et demi, Nevena n’avait meme pas 8 ans, lorsque, le 29 mars 2013, elles ont été emmenées contre leur volonté et Bosnie et Hercegovine, vers la France, comme il a été certifié. Vous adultes, vous experts, hommes politiques, hauts fonctionnaires, ministres, assistants socials et autres inclus, essayez, ne juste qu’une seule minute, d’entrer dans la peau de ces petites filles… Comment se sentaient-elles alors?

Essayez de vous imaginer de nouveau petits enfants et d’etre forcés, d’un seul coup, de quitter l’entourage que vous connaissez, de tous vos amis et cousins, de votre propre mère, dans un pays étranger, où vous ne connaissez personne, où vous ne parlez meme pas la langue. Imaginez-vous petit enfants et que vous savez que jamais plus vous n’allez vous serrer dans les bras de votre propre mère… ni quand vous serrez heureux, ni quand vous serrez malheureux, ou sans aucune raison, emmenés loin des bras de votre mère qui vous enlaçait, vous caressait les cheveux, de sa voix, de son sourire, de son parfum…. Nous vous demandons, pourriez-vous, qu’une seule séconde, immaginer ce sentiment? Nastavi čitati

La France et la Bosnie et Herzegovine NE RESPECTENT PAS LES DROITS DES ENFANTS!

 

Qu’est ce que fait l’état Francaise et de Bosnie et Hercegovine, comme signataire de la Convention de La Haye sur les droits des enfants et autres conventions, pour ses citoyennes Milena et Nevena? RIEN DU TOUT!!
Quels sont les droits légaux de ces enfants, ont-elles aucun droit, qui est-ce qui les protège, qui leur demande-t-il quoi que ce soit, comment est-il possible que nous vivons dans une société aussi cruelle? Nastavi čitati

L’APPEL POUR AIDE A LA RECHERCHE DE MILENA ET NEVENA ILIĆ

Nous, amis de Sanja, mère de Milena et Nevena Ilić, nous avons décidé de créer cette page, ainsi que les autres pages sur le Facebook, Twetter et Google+, pour essayer à donner aide  à la mère dans la recherche de ses enfants. Le but de ces pages n’est pas uniquement la recherche elle-meme, mais aussi le soutient, car nous voulons que l’information que nous recherchons Nevena et Milena leur parvienne.

Les filles ont été emmennées de leur mère il y a plus d’un an, loin de leur entourage familier, de leur famille maternelle, de leurs amis et depuis nous sommes sans aucune nouvelle d’elles. Non à cause du fait qu’elles n’ont pas pu le faire, mais parceque l’on ne leur PERMET PAS! Elles  ont été émennées en France, dans un mileu où elles ne connaissaient personne, elles ne parlaient pas la langue, on leur a pris tout ce qui leur a été cher.
Alors, pourriez-vous imaginer comment se sentaient-elles ..? Nastavi čitati

Chronologie des événements depuis que les filles Milena et Nevena Ilić aient disparues en l’annee 2013

Ecrit par: Sanja Sukara, la mère des filles

J’ai declaré en 2009 à l’Ombudsmann chargé des droits humains de Bosnie et Hercegovine, lorsque j’ai entamé la procédure du divorce, craignant que le père empechera mon approche et le contact avec les filles et que je crains qu’il va les emmenner ( ce qui a été une des raisons pour le divorce). L’Ombudsmann a demande le rapport du Tribunal de Brčko, du Centre d’Assistance Sociale (CAS) de Brčko et de la Police de Brčko.

J’ai de nouveau répété cette déclaration devant le Tribunal de Brčko, lors de l’instance du divorce. Ces déclarations écrites ont été adressées au CAS de Brčko en 2009 et au CAS de Doboj en 2012. Il existent aussi mes dépositions à la Police. Cela veut dire que, meme au cours de la procédure du divorce, toutes les institutions avaient été prévennues de ces faits.

Le Tribunal de Brčko a ignoré mes déclarations et le psycologue de clinique a ignoré mes déclarations au cours de la procédure du divorce.

Le divorce prononcé, en fevrier 2011, le père des enfants continue de m’empecher, donc moi qui suis la mère des enfants, toute approche et contact avec les enfants et ce cette manière il ne respecte point la Décision  concernant les relations personnelles. En consequence, il a été jugé par le Tribunal de Brčko, en fevrier 2013 à une peine de prison conditionnelle pour acte d’enlèvement de l’enfant ou mineur. Nastavi čitati

La securité des enfants et leurs droits

 

Le but de cette page n’est pas d’attibuer notre attention au père de Milena et Nevena Ilić, mais de retrouver les filles et d’entrer en contact avec elles. De meme, nous persistons que l’information que nous les recherchons leur parvienne, vu le fait que leur père leur parle que la maman ne les aime pas et qu’elle les a abandonnées, ce qui n’est pas vrai. Cette page attire l’attention sur les graves ommissions faites dans le travail de diverses institutions, celles de Bosnie et Hercegovine, ainsi qu’internationales.

Déjà 14 mois se sont ecoulés et il n’y a aucune informations sur Nevena et Milena – ni où se trouvent-elles, ni comment vont-elles, ni quelles sont les conditions de leur vie – psychiques et physiques. Dans cette ére moderne de communication, celà est épouventable, car il est impossible de ne pas pouvoir entrer en contact avec elles. La verité, pure et simple est celle-ci: le contact leur est interdit, malgré le fait qu’il leur est garanti par les conventions internationales. Les droits des enfants sont terriblement ignorés, perdus dans l’impasse de la bureaucratie.
Cet article que nous publions sert comme image des ommissions de toutes les institutions auxquelles cette photo – sur laquelle le père change les habits des filles étant complétement nu, est parfaitement irrélévente.

Nastavi čitati

Javni dopis svim medijima u BiH glede izostanka potrebnih reakcija institucija u vezi zlostavljanja djevojčica od strane oca

 

Poštovani,

prije više od godinu dana djevojčice Milena (2003.) i Nevena (2005.) su odvedene od strane oca Stanimira Ilića te je djevojčicama onemogućen kontakt s majkom na koji imaju zakonsko pravo. Djevojčice su u školi napisale pisma u kojima se izjašnjavaju da ih otac maltretira i da žele živjeti s majkom. Ta pisma je škola predala Centru za socijalni rad, koji je potom pisma predao ocu. Otac je ispitan od strane policije nakon čega je nakon par dana otišao s djevojčicama iz BiH. Trenutno se nalaze u Francuskoj, Tužilaštvo BiH još uvijek nije dostavilo točnu adresu boravka, a otac i dalje onemogućava djeci kontakt s majkom čime krši sva zakonska prava djece i majke, a da ne pričamo o moralnom pravu.

Javno tražimo od medija BiH da postave pitanja nadležnim institucijama zašto nisu reagirale pravilno kada su se djevojčice izjasnile da ih otac zlostavlja i tražimo da objasne koja je pravna procedura u slučaju kada dijete prijavi seksualno uznemiravanje. Nastavi čitati

Sretan rođendan Nevena! Joyeux anniversaire Nevena!

 

Draga Nevena….

ne možemo ti čestitati rođendan u živo, jer su ti zabranili kontakt s majkom, obitelji i prijateljima, no želimo da znaš da svaki dan mislimo na tebe i na tvoju sestru. Za tvoj rođendan ti prije svega želimo da budeš sretna, da budeš zdrava i jaka i da osjećaš ljubav za svijet oko sebe i da osjetiš ljubav koju ti šaljemo.

Nastavi čitati

Milena i Nevena Ilić

djevojčice

 

Potvrđeno je da su djevojčice Nevena i Milena Ilić (Sukara) u Francuskoj, no otac i dalje odbija djevojčicama omogućiti kontakt s majkom. Poduzete su sve pravne radnje da se kontakt ostvari, no važno je da do djevojčica dođe vijest da ih majka, njena obitelj i prijatelji traže, stoga vas molimo da ovu sliku dijelite. Hvala!

djevojčice fr
La mere de Nevena i Milena Ilić (Sukara), la famille et les amis cherchent desesperement a trouver leur adresse en France. Le pere empeche l’acces en toute forme de communication avec leur mere, en leur disant faussement qu’elle les a dealisees et ne les aime plus. Svp partagez cette page pour nous aide a les reunir. Merci!

djevojčice ENG

It has been confirmed that the girls Nevena and Milena Ilić (Sukara) are located in France. However, the father is preventing contact between the mother and the children. Legal proceedings have started to establish contact with the mother and the children. It is of vital importance that the girls are aware that their mother, family and friends are doing their utmost to find them. Please share. Thank you!

djevojčice ES

Esta confirmado que las ninas Nevena y Milena Ilić (Sukara) estan en Francia. Pero el padre sigue impidiendo a las ninas el contacto con la madre. Todos los pasos legales se hacen para establecer el contacto, pero es muy importante que las ninas llegen a saber que su madre, la familia y los amigos de la madre les buscan. Por eso os pedimos que compartan esta foto. Gracias!

curice turski

 

Bir yıl önce Bosna Hersek’te kaybolan Nevena ve Milena İliç (Sukara) aranıyor. Babaların tarafından kaçırıldı. Fransa’da oldukları tahmin ediliyor. Daha fazla kişiye ulaşabilmek için, lütfen fotoğrafı paylaşın. Facebook sayfamız: Traze se djevojcice Nevena i Milena Ilic – Sukara.

Facebook: Traže se djevojčice Nevena i Milena Ilić (Sukara)

Twitter: Nevena i Milena Ilić

Google+: Nevena Milena

AIDONS LA MERE SANJA DE RETROUVER SES FILLES NEVENA ET MILENA

Sanja, la mère des enfants est restée sans aucun contact de ses enfants, filles Milena, née en 2003 et Nevena, née en 2005, Sans rendez-vous ou conversation téléphonique depuis le mois de mars 2013. Par la Décision relative au divorce du couple Ilić, les filles ont été confiées à la charge du père. Le divorce prononcé, le père empeche la mère Sanja de voir ses filles et tout autre contact. Vu ce comportement, par la Décision du Tribunal de Brčko, le père Stanimir Ilić a été condamné à une peine conditionnelle pour enl’èvement d’enfant ou mineur. Vers la fin du mois de mars 2013, sans aucun préavis à la mère, à l’école, ou au Centre d’Assistance Sociale, ni toute autre information, les filles ont été conduites hors de la Bosnie. D’après linformation du Ministère de la Justice de Bosnie et Hercegovine, fournie à la mere Sanja, les enfant se trouvent en France, dans la ville de Tarbes. La mère reste encore sans aucunes nouvelles.

LA MERE DE MILENA ET NEVENA, LA FAMILLE ET LES AMIS CHERCHENT DESESPEREMENT A TROUVER LEUR ADRESSE EN FRANCE. LE PERE EMPECHE L’ACCES EN TOUTE FORME DE COMMUNICATION AVEC LEUR MERE, EN LEUR DISANT FAUSSEMENT QU’ELLE LES A DEALISEES ET NE LES AIME PLUS. SVP PARTAGEZ CETTE PAGE POUR NOUS AIDE A LES REUNIR. MERCI

Facebook: Traže se djevojčice Nevena i Milena Ilić (Sukara)