LES DETAILS DE L’AUDIENCE TENUE LE 23 JUIN 2015 DEVANS LE TRIBUNAL D’AFFAIRES FAMILIALES A TARBES

 

Après 27 mois déjà passés que la mère Sanja Sukara et ses filles Milena et Nevena restent sans aucun contact, à cause de l’interdiction du père, l’audience devant le Tribunal d’Affaires familiales (TAF) a été tenue le 23 juin 2015. Le TAF devrait délibérer vers le 20 juillet 2015. La mère a, encore une fois, du faire le trajet de 4000 kilometres, en ésperant qu’il lui serait finallement permis de voir ses enfants. Mais, malheureusement, cela reste sans aucun resultat.

Voici les propos de la mère, Sanja: Nastavi čitati

Oglasi

Les jeux manipulatifs des parents-sépatareurs des enfants

 

Bien qu’il soit stipulé par les conventions et les droits que les enfants des parents divorcés aient le droit à un contact sans empechement avec le parent avec lequel ils ne vivent pas, le parent-séparateur, avant meme de psysiquement séparer les enfants de l’autre parent, fait tout pour dire du mauvais sur l’autre parent et de les faire éloigner de celui-ci.

Stanimir Ilić, le père de Milena et Nevena Ilić, à partir du divorce, a fait tout son possible pour empecher le contact des filles avec leur mère. Parmi l’autre, d’après la Décision relative aux rendez-vous et contacts, il a été prévu que les filles passent le mois de juillet avec leur mère. En l’an 2012, au mois de juillet , les filles étaient avec leur mère à Konjic et pour gacher la paisibilité de cette rencontre, le père a engagé une personne, se nommant Ljiljana S. Vasković, à déclarer etre harcelée par téléphone, précisement par Sanja, la mère des enfants et, par conséquent, lorsque les enfants étaient avec leur mère, a provoquée 4 fois la venue des agents de Police pour la questionner sur cet harcèllement immaginaire. La Police a présenté à Sanja Sukara le nom de la personne avoir déclarée etre harcelée, s’agissant de Ljiljana S. Vasković, et voilà que l’histoire sur ce complot se démontre et les mots houeux commencent à se dévoiler.

La mère, Sanja Sukara, ne connait pas cette personne, mais le père des filles la connnait bien, et en voici la preuve: Nastavi čitati

EST-CE-QUE LES SENTIMENTS DES ENFANTS SONT IMPORTANTS?

 

Pour toutes personnes adultes, se trouvants dans des positions qui leur donnent les possibilités de décider des sorts des enfants, pour leur demander où est leur responsabilité:
D’après les donées basées sur celles des autorités policières et douanières de Bosnie  et Hercegovine, Milena avait 9 ans et demi, Nevena n’avait meme pas 8 ans, lorsque, le 29 mars 2013, elles ont été emmenées contre leur volonté et Bosnie et Hercegovine, vers la France, comme il a été certifié. Vous adultes, vous experts, hommes politiques, hauts fonctionnaires, ministres, assistants socials et autres inclus, essayez, ne juste qu’une seule minute, d’entrer dans la peau de ces petites filles… Comment se sentaient-elles alors?

Essayez de vous imaginer de nouveau petits enfants et d’etre forcés, d’un seul coup, de quitter l’entourage que vous connaissez, de tous vos amis et cousins, de votre propre mère, dans un pays étranger, où vous ne connaissez personne, où vous ne parlez meme pas la langue. Imaginez-vous petit enfants et que vous savez que jamais plus vous n’allez vous serrer dans les bras de votre propre mère… ni quand vous serrez heureux, ni quand vous serrez malheureux, ou sans aucune raison, emmenés loin des bras de votre mère qui vous enlaçait, vous caressait les cheveux, de sa voix, de son sourire, de son parfum…. Nous vous demandons, pourriez-vous, qu’une seule séconde, immaginer ce sentiment? Nastavi čitati

Jesu li imalo važni osjećaji naše djece?

 

Za sve odrasle osobe koje se nalaze na pozicijama u kojima odlučuju o sudbinama djece, na njihovu vlastitu odgovornost:
Prema podacima državne granične službe BiH, Milena je imala samo 9 i po godina, a Nevena nije imala niti 8 godina kada su 29.3.2013. odvedene protiv svoje volje iz Bosne i Hercegovine u kako je kasnije potvrđeno, Francusku. Pokušajte vi odrasli, vi stručnjaci, političari, rukovodioci, ministri, socijalni radnici i ostali, bar na jednu minutu ući u kožu tih dviju malih djevojčica….kako su se one tada osjećale?

Zamislite da ste ponovno mala djeca i da ste u jednom trenu prisiljeni otići iz okoline koju poznajete, od svih prijatelja i rođaka, od vlastite majke u stranu zemlju, gdje nikoga ne poznajete, čak ni taj strani jezik ne znate. Zamislite da ste malo dijete i da znate da možda više nikada nećete zagrliti vlastitu majku….ni kada budete sretni, ni kada budete tužni, ili čisto bez razloga, odvedeni ste od majčinih ruku koje su vas grlile, milovale po kosi, od njenog glasa, od njenog smijeha, od njenog mirisa….
Pitamo vas – možete li zamisliti bar na tren taj osjećaj? Nastavi čitati

La France et la Bosnie et Herzegovine NE RESPECTENT PAS LES DROITS DES ENFANTS!

 

Qu’est ce que fait l’état Francaise et de Bosnie et Hercegovine, comme signataire de la Convention de La Haye sur les droits des enfants et autres conventions, pour ses citoyennes Milena et Nevena? RIEN DU TOUT!!
Quels sont les droits légaux de ces enfants, ont-elles aucun droit, qui est-ce qui les protège, qui leur demande-t-il quoi que ce soit, comment est-il possible que nous vivons dans une société aussi cruelle? Nastavi čitati

Francuska i BiH NE POŠTUJU prava djece!

 

Što radi država BiH za svoje državljanke Milenu i Nevenu Ilić, a kao potpisnica Povelje o zaštiti dječjih prava i drugih konvencija? – NIŠTA!!
Što radi Francuska, neka Europska kulturna i razvijena država i također potpisnica silnih povelja, kako bi zaštitila prava djevojčica, koje su također i njihove državljanke? – NIŠTA!!
Koja su prava ovih djevojčica, imaju li one ikakva prava, tko njih štiti, tko ih išta pita, kako je moguće da živimo u ovako svirepom društvu??? Nastavi čitati

L’APPEL POUR AIDE A LA RECHERCHE DE MILENA ET NEVENA ILIĆ

Nous, amis de Sanja, mère de Milena et Nevena Ilić, nous avons décidé de créer cette page, ainsi que les autres pages sur le Facebook, Twetter et Google+, pour essayer à donner aide  à la mère dans la recherche de ses enfants. Le but de ces pages n’est pas uniquement la recherche elle-meme, mais aussi le soutient, car nous voulons que l’information que nous recherchons Nevena et Milena leur parvienne.

Les filles ont été emmennées de leur mère il y a plus d’un an, loin de leur entourage familier, de leur famille maternelle, de leurs amis et depuis nous sommes sans aucune nouvelle d’elles. Non à cause du fait qu’elles n’ont pas pu le faire, mais parceque l’on ne leur PERMET PAS! Elles  ont été émennées en France, dans un mileu où elles ne connaissaient personne, elles ne parlaient pas la langue, on leur a pris tout ce qui leur a été cher.
Alors, pourriez-vous imaginer comment se sentaient-elles ..? Nastavi čitati